Frais de garde pour les enfant de – 3 ans et de – 12 ans

Par défaut

Il existe en la matière deux avantages non cumulatifs que sont la réduction d’impôt et la majoration de la quotité exemptée d’impôt.

 

En ce qui concerne la réduction d’impôt pour frais de garde d’enfants, le maximum que vous pourrez faire valoir est de 11,20 euros par jour de garde (stage écoles, abonnement annule sportif, etc.) et par enfants de moins de 12 ans (ou de moins de 18 ans en cas d’handicap grave) pour les revenus de 2013 (exercice d’imposition 2014). Cette réduction d’impôt équivaut à 45 % des dépenses liées à la garde d’enfants.

Le code à utiliser est le 1384, rubrique B, cadre X. Vous devez y mentionner les dépenses tout en tenant compte de la limite de 11,20 euros précisée ci-dessus et la réduction sera calculée automatiquement.

Pour chaque enfant qui n’a pas encore atteint l’âge de trois ans au 1er janvier 2014 et pour lequel vous ne demandez pas la réduction d’impôt, vous avez droit à une majoration de la quotité exemptée d’impôt. La quotité de vos revenus qui n’est pas taxée augmentera et donc l’impôt final à payer diminuera.

Pour l’exercice d’imposition 2014, le montant de cette majoration s’élève à 550 euros.

Vous remplirez dans votre déclaration le code 1038 ou le code 1039 en cas d’enfants de moins de trois ans atteints d’un handicap grave.

Dans l’hypothèse d’une coparenté, les codes varient selon que l’enfant est à votre charge ou non. S’il est à votre charge, le code 1054 (ou 1055 en cas d’handicap grave) est à utiliser. En revanche, s’il n’est pas à votre charge, c’est le code 1058 (ou 1059 en cas d’handicap grave) qui devra être choisi.

Le cumul d’une réduction d’impôt pour frais de garde d’enfants et d’une majoration de la quotité exempté d’impôt n’est pas autorisé.

Vous devez donc opter pour l’un de ces deux avantages. La majoration de la quotité exemptée d’impôt est intéressante si vos enfants sont gardés par un des parents ou par les grands-parents ou encore si les frais de garde que vous avez payés en 2013 sont faibles.

L’application Tax-Calc permet de faire une simulation et d’ainsi voir ce qui est le plus avantageux compte tenu de votre situation.

(Florence CAPPUYNS)

Sources : Kluwer.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *